fbpx

On a dû te dire qu’il fallait réussir dans la vie. Moi je te dis qu’il faut vivre, c’est la plus grande réussite du monde.

– Jean Giono –

On a dû te dire qu’il fallait réussir dans la vie. Moi je te dis qu’il faut vivre, c’est la plus grande réussite du monde.


Nous sommes bien souvent en train de subir notre quotidien, nous avons tendance à repousser certaines choses au lendemain, nous priorisons d’une manière incohérente avec notre bien-être. Nous nous gardons un week-end par mois pour aller voir la famille, les amis, pour s’accorder une soirée avec sa moitié, pour s’accorder un moment de répis, pour être disposer à passer un vrai moment plein, plein d’amour et de conscience du moment présent.
Combien de fois nous disons nous que nous aimerions profiter davantage de telle ou telle personne? Pourquoi ne pas s’autoriser davantage ces moments qui nous font du bien, qui représentent l’essence de notre vie, qui nous ressourcent et nous donnent le sentiment d’avoir une place dans ce monde? Souvent nous courrons pour raccrocher les deux bouts, pour gagner davantage, pour se sentir exister dans notre travail, pour nous trouver un semblant de place dans cette société, pour consommer un peu plus, pour avoir un plus grand canapé pour être mieux quand on est seul chez nous, pour notre confort matériel.
Notre confort personnel est évidemment important. Mais n’oublions pas de nous élever un peu au-delà de cette spirale qu’on nous apprend dès tout petit, de cette philosophie du métro/boulot/dodo. Apprenons à nous accorder davantage de temps pour faire ce qui nous fait du bien. N’ayons pas peur de la fatigue provoquée par cette sortie supplémentaire en semaine, par ce repas convivial ou cet appel tardif. Cette fatigue que nous appréhendons sera compensée par l’énergie procurée par ce beau moment. Nous en sortons gagnant en terminant la semaine davantage en forme! En faisant attention à toute forme d’excès évidemment 😉 Etre heureux s’apprend, s’entretien, et révèle notre vrai réussite 🙂 – Damien RD –

Laisser un commentaire