fbpx

Plutôt que de penser à ce que tu n’as pas, pense à ce que tu peux faire avec ce que tu as.

– Ernest Hemingway –

Plutôt que de penser à ce que tu n’as pas, pense à ce que tu peux faire avec ce que tu as.

Nous nous retrouvons souvent envieux, pensant à ce que nous n’arrivons pas à avoir, ce qui a tendance à nous rendre aigris ou fatalistes. Si à la place nous essayons d’apprécier ce que nous avons déjà, nous nous rendrions compte que nous pourrions faire encore davantage ! Penser à ce que nous n’avons pas nous empêche de profiter pleinement de ce que l’on a, et nous empêche également de nous rendre compte de toutes les possibilités qui s’offrent déjà à nous.

C’est d’autant plus vrai dans cette période de confinement où le fait de rester enfermés nous stimule davantage d’envies. Quand nous travaillons ou étudions, nous n’avons pas le temps pour prendre soin de nous. Quand nous sommes confinés, nous ne pouvons pas aller à la plage ou sortir prendre un verre. Nous trouvons toujours un manque, quelque chose que nous n’avons pas, de manière à nous occuper à envier, à nous plaindre. Cessons ce besoin d’autre chose, de dépendre de ce que nous n’avons pas ! C’est le moment de faire ce dont nous n’avons pas le temps d’ordinaire, ou du moins les choses dont nous ne prenons pas le temps d’ordinaire.
Profitons du temps disponible pour prendre soin de nous. Nous avons tous un livre, un stylo, du papier, de quoi s’amuser, de quoi créer, de quoi cuisiner. Apprenons à nous écouter, à s’ennuyer également, à apprécier le silence, à faire le point. Réfléchissons à tous ce qui compose notre environnement actuel, trouvons toutes les choses que nous pouvons faire avec, et amusons-nous, éveillons-nous !

Bon courage à toutes et tous, pensons à nous et profitons des bons côtés de chaque moments 🙂 – Damien RD –

Laisser un commentaire